Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 13:19

 

C’est une très intéressante découverte qui a été faite en novembre 2014 à Urçay, dans le département de l’Allier, par une équipe d’archéologues de l’INRAP Auvergne dirigée par m. Philippe Arnaud. Dans un niveau profond proche des fondations de l’église du village a été trouvé une rare obole du roi Lothaire (954-986). Cette petite pièce d’argent, apparemment en assez bon état pèse moins d’un gramme pour un diamètre de 17 mm et a été frappée à Bourges, comme l’indique son revers où est apparent le mot « Biturici ».

Il est impossible de connaître sa date d’émission ni, à fortiori, celle à laquelle elle a été perdue ou abandonnée dans le sous-sol du village d’Urçay mais l’essentiel n’est pas là. Cette monnaie, ainsi que la manière de construire les fondations du sanctuaire du village, prouvent une activité humaine antérieure à l’an 1000 dans un secteur de la vallée du Cher sur lequel nous n’avons aucune documentation historique. La prétendue dépendance de l’église vis à vis de l’abbaye Saint-Cyr de Nevers repose sur une homonymie : le « Urziaco », noté en 888 dans la charte 34 du cartulaire de la dite abbaye, est à identifier avec la paroisse d’Urzy, proche de la cité nivernaise. 

Dans le désert documentaire qui caractérise une grande partie du Berry du Sud avant la période féodale, l’archéologie est la seule ressource dont l’historien puisse se servir pour tenter une ébauche de carte de la présence humaine au cours de cette longue période qui va de la fin de l’Empire romain à l’édification des premiers châteaux de terre et de bois. Dans le cas présent, le sondage des professionnels de l’INRAP prouve l’existence d’une église antérieure à la période romane dans le bourg d’Urçay. Un niveau de sarcophage a été aussi révélé. 

Que conclure à partir de ces informations ? 

Trop peu de sites ont été fouillés de manière méthodique dans cette portion de la vallée du Cher pour tenter une approche raisonnée de l’occupation des sols à la période pré-féodale. Une constante cependant : la matière composant les sarcophages d’Urçay et de Drevant (à quelques kilomètres en aval) n’est pas locale. Les lourdes cuves de pierre ayant servi de tombeaux ont certainement circulé sur les eaux du Cher. Urçay n’est sur aucune route ancienne importante : la voie antique Bourges/Néris passe sur l’autre rive de la rivière. Il semblerait que le Cher, aujourd’hui impraticable pour la batellerie, ait favorisé la circulation des hommes et des biens dans ces périodes très anciennes. On ne peut que se réjouir des prospections subaquatiques qui auscultent ses eaux et qui pourraient, dans l’avenir, fournir de très intéressantes observations.

 

Note : l’image qui illustre ce billet est celle d’une monnaie identique à celle trouvée par les fouilleurs, proposée à la vente sur un site marchand.

 

 

© Olivier Trotignon 2020

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sirius 29/06/2020 19:45

Je crois que, si je trouvais une pièce de cette époque, surtout en aussi bon état, je serais plus ému que s'il s'agissait d'une pièce gallo-romaine. Un habitant de Veaugues, aujourd'hui décédé et qui serait plus que centenaire, m'avait donné deux jetons de la Ligue Hanséatique qui semblent dater du 16ème siècle; il les avait trouvés dans un champ face à chez lui, et on peut se demander comment ils avaient échoué là...

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.