Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 20:30

 

En septembre 2019, le musée de Cluny a prêté pour un an au musée de l’hospice Saint-Roch d’Issoudun, dans l’Indre deux pièces extraites de ses riches collections. Il s’agit d’un ensemble exceptionnel de deux châsses ayant appartenu jusqu’à la Révolution à la grande abbaye cistercienne de la Prée, dans la vallée de l’Arnon. Ces deux reliquaires contenaient les restes aujourd’hui disparus de sainte Fauste, sainte fort peu connue dans la région. Produits par les ateliers limousins qui excellaient en matière d’émaillage sur âme de cuivre, ces objets comptent parmi les plus beaux témoignages de cet art si particulier encore visibles dans les collections publiques nationales.

Exposées côte-à-côte dans un coffre transparent éclairé avec beaucoup de justesse, ces châsses se découvrent sous presque tous les angles, et bénéficient d’un guide très complet offert aux visiteurs qui donne une foule de détails sur leur parcours et l’identité des deux saints dont elles accueillaient les ossements.

 

Il n’est bien entendu pas question pour moi de piller ce document. J’attirerai en revanche votre attention sur une observation personnelle qui vient compléter plusieurs constatations faites au cours de mes recherches sur les abbayes berrichonnes, cisterciennes ou non.

 

Ces reliquaires, pourtant authentiques et clairement identifiés, ne cadrent pas avec l’image encore trop souvent promue d’un ordre cistercien détaché de toutes contingences iconographiques. On trouve encore affirmé le dogme d’un ordre religieux voué à la pauvreté, rejetant les couleurs et les images comme distrayantes de la prière et fermé sur lui même. Cette thèse peut-elle être encore soutenue lorsqu’on observe la présence de ces châsses dans le patrimoine de la Prée ? Dès la fin du XIIe siècle, les premiers gisants, dont certains féminins, font leur apparition dans la nef de Noirlac, puis à Fontmorigny, Loroy et probablement au Landais et aux Pierres. A la fin du Moyen-âge, Fontmorigny et Loroy sont des lieux de pèlerinages pour les populations locales.

Ceci signifie t-il que les Cisterciens berrichons ont été une entité déviante ? Nullement, juste que ces religieux ont évolué avec leur temps, et ne sont pas restés figés dans une posture de manuel scolaire.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sirius 06/04/2020 08:07

Travail superbe! Merci pour cette belle découverte! J'ai visite ce musée d'Issoudun il y a deux ans lors d'une exposition temporaire de peinture (Abdallah Benanteur, que j'avais beaucoup aimé). Il présente des collections très intéressantes, comme beaucoup d'autres petits musées de province (Nevers, Clamecy...).

Olivier Trotignon 11/04/2020 22:34

Bonjour, nous avons eu la chance de visiter les lieux un peu avant la crise. Il va falloir faire preuve de patience avant d'y retourner, hélas.

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.