Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 22:16

 

Une expression populaire trouve probablement son origine dans l’histoire du Berry du Sud, ou plus précisément du Bourbonnais, si on est attentif à la chronologie. Le terme « mouron » est l’homonyme du nom d’une plante sauvage qui prospère dans certains potagers. Elle était redoutée par les cuniculiculteurs car réputée être un poison pour les lapins de clapier, qu’on nourrissait de toutes sortes d’herbes glanées dans les jardins. Pour certains, c’est dans cette menace que se trouve l’origine étymologique du mouron, synonyme de menace, de danger sournois.

Une autre piste avait été proposée par un de mes vieux professeurs d’archéologie qui développait une thèse curieuse. Rompu à tout ce qui concernait l’histoire de la vallée du Cher, il affirmait que la plante n’y était pour rien dans l’affaire, mais qu’il fallait aller chercher dans un épisode tourmenté de cette partie de l’ancien Bourbonnais : le siège de la forteresse médiévale de Montrond (1751-1752).

Il est vrai que cette guerre locale vit s’affronter une garnison défendant la très belle et puissante place de Montrond et une armée de siège diligentée par la monarchie, l’objectif étant de réduire cette grande citadelle appartenant au prince de Condé, meneur de la Fronde. Servie par une forte artillerie et des arsenaux bien garnis, la troupe défendant le château parvint à tenir près de onze mois avant de capituler, vaincue par la faim. La durée du siège n’ayant pas tardé à inquiéter les capitaines aux ordres de Louis XIV, ceux-ci auraient commencé à « se faire du Montrond », devenu, à force d’embuches linguistiques, à « se faire du mouron » sur l’issue incertaine de leur entreprise.

La solution est peut-être encore plus simple que le pensait mon regretté maître. En effet, se trouve aux Archives départementales du Cher des comptes de l’abbaye de Noirlac, monastère cistercien proche de Saint-Amand et donc de Montrond. Dans un inventaire de 1724 se trouve la formule suivante : « rente de mouron », en référence à des droits perçus par les religieux sur les seigneuries d’Orval et de Montrond. Cette orthographe légèrement postérieure au siège accréditerait l’origine locale de cette vieille expression.

 

 

© Olivier Trotignon 2020

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sirius 19/04/2020 07:56

Intéressantes propositions, auxquelles je rajouterai le château de Mouron, à quelques kilomètres au Nord de La Charité sur Loire, alors dans la Généralité de Bourges. Peut-être un document intéressant dans ses archives?

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.